La compagnie Africa Morocco Links

14th Jun 2016 11:35:10

Africa Morocco Links (AML), le premier navire de la nouvelle compagnie marocaine

Au moment même où la marine marchande prépare la mise en œuvre de sa nouvelle organisation, ainsi que la refonte de ses prérogatives et la redéfinition de son rôle, la nouvelle compagnie maritime AML (Africa Morocco Links), née d’une association  entre BMCE et l’armateur grec Attica, signe les derniers détails pour démarrer son activité, avec l’arrivée imminente d’un navire roulier passagers.

Les deux actualités sont intimement liées. L’étude stratégique sur la marine marchande réalisée par le cabinet espagnol “ALG” et achevée au mois d’avril 2016 et qui trace la nouvelle feuille de route de la marine marchande, cite parmi ses 20 axes prioritaires la promotion d’une flotte sous pavillon national.

Selon une source sûre, “le premier navire devra arriver au port de Tanger Med d’ici la fin de semaine, suivi d’un deuxième navire un peu plus tard. La première ligne qui sera exploitée par AML est celle reliant Tanger Med et Algesiras Cette dernière connaît une croissance annuelle variant entre 5 et 10%.

La marocanisation de ces navires est également au programme.” Elle sera opérée dans une année environ C’est l’objectif même de la convention signée entre le ministère de l'équipement & des transports et BMCE”.

La compagnie AML a en outre établi un plan de développement pour des lignes courtes et les longues distances. L’objectif d’ici une année est d’investir d'autres lignes comme Nador-Almeria, Nador Sète, Tanger Med- Sète, Tanger Med -Gênes, le temps d’acheter les navires, former les équipages.

“Pour pouvoir encourager les armateurs à marocaniser leurs navires, il faudra alléger la fiscalité. Aller dans le sens de l'instauration d’une taxe sur le tonnage en substitution à l’impôt sur les sociétés est vivement recommandé. Ce forfait payé chaque année permet ainsi à l’armateur d’avoir une meilleure visibilité sur ses charges et ses comptes. Cette pratique est d’usage à l’international.”

Pour le moment, en tant que  compagnie marocaine, seule Inter-shipping est opérationnelle dans le détroit reliant Tanger Med à Gibraltar, Tarifa et Algésiras. Du côté espagnol, les courtes lignes sont desservies par les compagnies Baléaria, Acciona et FRS. L’italien GNV opère quant à lui au niveau des longues distances entre le Maroc et le sud de l’Europe.

En publiant cet article le 8 juin dernier, la source Médias 24 n’a toujours pas reçu de communiquer du service de communication de BMCE qui ne souhaite le faire car beaucoup de détails ne sont pas encore réglés dixit un responsable de la banque.